Project Description

BONA FIDE

Tipo: Epoque

Plan: Charles Sibbick

Chantier: C. Sibbick & Co.

Année: 1899

Type: Cutter Aurico

Longueur hors tout: 16.10

Longueur de la coque: 13.60

Longueur à la flottaison: 8.84

Largeur: 2.50

Tirant d’eau: 1.86

Surface des voiles: 110.00

Déplacement: 11.40

Introduzione dell’armatore Giuseppe Giordano

Giuseppe Giordano

Giuseppe Giordano, propriétaire du voilier: Beppe est le maître voilier de Bona Fide et de Cerida depuis 1999 avec lequel j’ai partagé sa passion et son enthousiasme tout comme celui de Vittorio et celui de Andrea. Nous avons ainsi continuer nos recherches expérimentales dans le plus grand respect de la tradition et de l’histoire du bateau, réalisant une aventure incroyable.

Giuseppe Giordano

Comme nous avons travaillé pour Bona Fide

Le tissu, le genre de coupe (à l’anglaise pour les focs et vertical pour la grande voile, avec des panneaux bas cousus avec du fil marron), fini à la main ont contribué à la réalisation de voiles performantes qui ont su donner en même temps un charme particulier au bateau.

Histoire

En 1899, l’architecte Charles Sibbick, contre les préjugés et les résistances de son époque, dessina et construisit, dans son chantier de Cowes, un bateau de course qui aurait été conforme aux règles d’Outremanche où l’on appliquait la formule de Godinet, c’est-à-dire la Jauge Nationale Française.
Ce bateau, appelé Bona Fide, au cours des premiers mois de 1900 fut transporté en Normandie et ensuite sur la Côte d’azur, où il commença sa carrière de coursier en remportant 15 victoires et 6 secondes places. En mai 1900 il fut transféré à Meulan, près de Paris, pour prendre part aux deuxièmes jeux olympiques de l’ère moderne. Où la voile était pour la première fois admise.
Arrivé en retard pour des raisons bureaucratiques, Bona Fide ne fut pas en mesure de prendre le départ de la première épreuve. Cependant il réussit à remporter la médaille olympique.